Quelles sont les clauses importantes à étudier avant la signature du contrat d’infogérance ?

Par défaut

Pour optimiser la gestion, le développement et la maintenance de votre parc informatique, vous avez décidé d’opter pour l’infogérance. En effet, cette externalisation vous permet de vous concentrer sur votre activité tout en garantissant le bon fonctionnement de votre système informatique. La signature d’un contrat est l’étape qui permet de caler votre collaboration avec un prestataire dans le domaine. Plusieurs clauses doivent apparaître dans le document. Découvrez quelles sont ces clauses dans notre guide.

La clause sur le champ d’intervention de l’infogérance informatique

Quand vous allez confier la gestion, le développement et la maintenance de votre système informatique à une entreprise spécialisée comme AVA6 Méditerranée, vous allez céder votre accord par un contrat. Ce document va régir votre collaboration, c’est pourquoi il doit impérativement contenir des clauses importantes. L’une de ces clauses est celle qui se rapporte à son périmètre d’application.

C’est en effet grâce à cette clause que vous allez connaître quels sont les services que le prestataire propose et quels sont ceux qui ne sont pas de son ressort. C’est aussi le contrat d’infogérance qui va définir les limites de son intervention ainsi que les équipements, les services et les outils inclus dans l’offre que vous avez acceptée. Mais il définit également les livrables. Vous devez donc vérifier cette clause en détail avant de signer le contrat. Cela vous permettra d’éviter les mauvaises surprises quand vous avez besoin de son aide. 

La clause de réversibilité

Le contrat d’infogérance doit aussi inclure une clause de réversibilité. Cette clause est importante, car c’est par elle que vous pourrez récupérer la gestion de votre système informatique. Mais c’est aussi par cette clause que vous allez pouvoir récupérer vos données à la fin du contrat d’infogérance ou lors d’un changement de prestataire. Dans tous les cas, la clause vous permet d’assurer la continuité de votre parc informatique dans les meilleures conditions. La clause de réversibilité vous permet ainsi de vérifier les services que le prestataire vous propose en cas de fin ou de rupture de contrat. Elle touche ainsi :

  • Le planning de la réversibilité.
  • Les moyens qui vont être mis en place pour assurer la réversibilité.
  • Le coût à payer pour la réversibilité.
  • Les obligations du prestataire pour l’accompagnement technique du client et du nouveau prestataire sur une période déterminée pour la reprise du parc informatique.
  • La propriété de certains développements particuliers.

La clause classique d’un contrat

Pour qu’un contrat d’infogérance soit valide, il doit contenir la clause classique d’un contrat. C’est en effet par cette clause que l’identification des deux parties qui signent le contrat va se faire. Cette clause contient ainsi le nom du prestataire et celle de votre entreprise. Mais elle va aussi contenir vos adresses ainsi que vos numéros de téléphone et les adresses emails. C’est aussi dans cette clause que va être stipulée la durée du contrat, les conditions de son renouvellement et de son résiliation. Sans oublier les modalités pour le paiement de la prestation et les obligations des deux parties pendant toute la durée du contrat. 

Quand acheter un turbo neuf ou en échange standard ?

Par défaut

Vous envisagez de vous procurer un turbocompresseur pour améliorer la performance du moteur de votre voiture. Avant de faire votre achat, il convient de savoir qu’il existe un turbo neuf et un turbo en échange standard. Vous devez donc faire le bon choix. Mais quand acheter un turbocompresseur neuf ou une pièce en échange standard ?

Le meilleur moment d’acheter un turbo neuf

Vous êtes en quête d’un turbocompresseur pour suralimenter un moteur. Sur le marché, vous tomberez sans doute sur le neuf et celui dit « en échange standard ». Il ne faut pas les confondre, car il s’agit de deux pièces bien différentes.

Le turbo neuf, comme son nom l’indique, est un accessoire de voiture d’origine, conçu par des équipementiers agréés. Le turbocompresseur en question n’a jamais servi. Si vous êtes à la recherche d’un turbo pour équiper votre véhicule pour la première fois, il est recommandé de choisir un turbo neuf. Pour cause, votre moteur n’a jamais été équipé d’un tel accessoire. Pour garantir la durabilité et la fiabilité de votre moteur, il convient ainsi d’acheter un turbo neuf

Tout savoir sur le turbo en échange standard

Vous ne savez pas ce que c’est un turbo en échange standard ? Sachez que vous n’êtes pas le seul. Si vous pensez qu’il s’agit d’un turbo d’occasion, alors détrompez-vous tout de suite. En fait, la gamme des turbocompresseurs échange standard est composée de pièces usagées, mais remises à neuf. Il appartient aux techniciens professionnels de réparer efficacement les turbos déjà utilisés en remplaçant les éléments défectueux.

Alors, quand acheter un turbo en échange standard ? En fait, il est nécessaire de choisir un turbocompresseur reconditionné quand votre ancien turbo tombe en panne ou endommagé. Vous pouvez en effet l’envoyer dans un atelier d’un professionnel qui va le reconstruire avec des pièces originales et fiables. En somme, le turbo neuf est d’origine constructeur alors que le turbo en échange standard est reconditionné dans un atelier. Mais si le budget le permet, rien de mieux que d’acheter un turbocompresseur neuf.  

Conseils pratiques pour entretenir son turbo

Qu’il s’agisse d’un turbocompresseur neuf ou en échange standard, ce produit nécessite toujours un entretien méticuleux. Quand changer un turbo ? Il convient de savoir que la durée de vie moyenne d’un turbo est de 200 000 km. En principe, dès que vous franchissez cette limite, vous devez remplacer la pièce. Cependant, il peut se détériorer avant ce délai.

Pour prévenir l’endommagement de votre turbo, évitez les écarts de température. Avant d’utiliser votre voiture, prévoyez un temps de préchauffage, par exemple. Autrement dit, assurez-vous que le moteur soit bien chauffé avant de faire une montée en pression. Quand vous roulez, prenez aussi la précaution d’avoir une bonne tenue de route. Cela implique d’éviter les accélérations trop rapides, et ce, afin d’éviter de surchauffer le moteur. Ce n’est pas tout :

▪ Vidanger l’huile à moteur régulièrement ;

▪ Laissez votre moteur refroidir durant 3 minutes avant de couper l’alimentation.

Quelle est la durée de vie des bas de contention ?

Par défaut

Le bas de contention est bénéfique pour la santé, car il fournit une compression graduée avec la pression la plus élevée à la cheville et la plus basse au genou. Ils réduisent la douleur et l’enflure. Étant un accessoire que l’on utilise au quotidien, on veut savoir la durée de vie des bas de contention. Voyons ensemble la réponse à cette question.

Quatre à six mois, la durée de vie des bas de contention

Selon les fabricants, le niveau de compression des bas de contention peut durer environ six mois. Généralement, les gens remplacent leurs bas de compression tous les quatre à six mois. Il est important de maintenir la pression de vos bas et de s’assurer que la compression est mise à jour tous les trois ou six mois selon le fabricant et ses directives de prescription de remplacement de bas recommandés. Si votre prescription de bas de contention n’est pas répétée, le tissu perdra sa pression et deviendra extensible, ce qui signifie qu’il ne peut pas supporter et empêcher le gonflement. L’impact de ceci est un risque possible de complications supplémentaires comme :

  • Les changements cutanés,
  • L’eczéma variqueux et l’œdème,
  • La rétention d’eau non contrôlée correctement, entraînant la décomposition des tissus en ulcères de jambe.

Pour éviter un gonflement ou une dégradation de la peau entraînant des ulcères de jambe, il est important que vous suiviez les recommandations du fabricant à propos de la durée de vie de vos bas de contention.

Une durée de vie selon votre utilisation

La durée de vie des bas de contention dépend aussi de votre utilisation de ces dernières. Peut-être que vous marchez moins souvent ou plus souvent, que vous parcourez des distances plus courtes ou plus longues. Supposons que vous marchiez 3 fois par semaine et que vous portiez vos bas à chaque entraînement, avec l’échauffement et la récupération, vous vous retrouvez avec une moyenne de 10 km à la fois. Cela signifie 30 km par semaine, 120 km par mois.

Après environ 6 mois, vous avez parcouru plus de 700 km avec eux. Vous pouvez supposer que la compression optimale est garantie entre 750 et 1000 km environ et que cela correspond exactement à la durée de vie d’une paire de bonnes chaussures de course. Pour être bref, la durée de vie des bas de contention ne peut pas dépasser de 6 mois. Après cela, vous devrez les remplacer.

D’autres variables qui déterminent la durée de vie des bas de contention

Il existe une autre variable dans la durée de vie des bas de contention, à savoir la manière dont vous les enfilez et les enlevez. Que vous mettiez les chaussettes de la bonne manière ou non, bien sûr, cela a également un effet sur la durée de vie. Il en va de même pour le mode de lavage.

Pour vous aider à mieux comprendre, vous pouvez vous rappeler ce qui suit : Lorsque vous avez besoin de nouvelles chaussures, procurez-vous également de nouvelles chaussettes. Bien sûr, il ne faut pas attendre pour acheter de nouvelles chaussures que les trous deviennent plus importants et que le maintien et l’absorption des chocs ne fonctionnent plus.

Comment débuter en tant que Youtubeur ?

Par défaut

Vous avez finalement décidé de débuter en tant que youtubeur en utilisant votre compte personnel. Vous auriez dû commencer plus tôt, mais vous ne savez pas par où commencer sur YouTube. Voici quelques conseils qui vous aident à débuter en tant que youtubeur.

Créez votre propre chaîne YouTube

Chaque jour, les utilisateurs de la plateforme regardent environ un milliard d’heures de vidéo sur YouTube. Si votre objectif est d’apporter du contenu sur YouTube, vous devez vous rappeler que la croissance ne signifie pas un travail ponctuel, mais des connaissances et un travail acharné au quotidien.

Pour créer votre chaîne youtube, Connectez-vous à YouTube avec votre compte Gmail. Étant donné que YouTube appartient à Google, vous devez vous connecter avec un compte Gmail pour accéder à votre chaîne.

Cliquez sur l’icône de votre compte dans le coin supérieur droit, puis sur Paramètres et Paramètres YouTube. Sélectionnez l’option pour créer une nouvelle chaîne et vous pouvez choisir le nom de votre chaîne YouTube. Enfin, cliquez sur Créer. Vous pouvez aussi suivre un guide pratique sur youtube pour progresser dans votre carrière.

Configurer votre chaîne

Quel est l’intérêt d’une chaîne avec un contenu intéressant si les utilisateurs ne savent pas qui vous êtes, ce que vous faites ou ce que votre entreprise a à offrir ? Dans ce cas, il est important que vous ajoutiez une photo de profil à votre chaîne. Si vous êtes une entreprise, placer votre logo sur votre chaîne est un moyen d’obtenir une exposition instantanée. Si vous avez une manière personnelle, vous pouvez ajouter une image ou votre logo unique.

Ajouter une description

Qui êtes-vous et quel est le sujet de votre chaîne ? Vous pouvez ajouter dans cette section quelques éléments :

  • Une brève description de vous-même afin que votre public puisse mieux vous connaître
  • Une description de votre entreprise ou de votre chaîne
  • Les offres que vous proposez à vos téléspectateurs selon l’objectif de votre chaîne YouTube

N’oubliez pas que vous pouvez ajouter des liens, par exemple vers vos pages de médias sociaux ou votre site Web.

Élaborer un plan de contenu bien organisé et attractif pour votre chaîne

Vous avez atteint la partie la plus importante de votre chaîne : la publication de contenu. Un plan bien élaboré signifie que vous agissez comme un professionnel. Votre chaîne YouTube doit fonctionner comme sur des roulettes et tous les composants doivent fonctionner correctement. Avant de commencer à publier des vidéos, l’élaboration d’un plan de contenu vous aidera à atteindre les objectifs que vous avez définis pour votre chaîne.

Si vous créez un contenu différent et essayez d’atteindre différents publics, vous n’atteindrez personne. Par exemple, si votre public cible est composé d’athlètes, assurez-vous de concentrer votre contenu sur des vidéos, des conseils, etc. sur la nutrition. De cette façon, vous attirez leur attention, ils sauront que vous avez dédié votre contenu au site et vous les encouragez à s’abonner à votre chaîne. Tenir un journal vous aidera à planifier ce que vous publierez sur votre chaîne. Cela vous aide à bien organiser votre travail et d’atteindre efficacement votre public cible.

Les avantages de la lutte biologique

Par défaut

Il existe plusieurs insectes ravageurs qui détruisent nos plantes, mais qui risquent aussi d’endommager votre bien immobilier. On peut parler de pucerons, de termites, d’araignées rouges ou encore d’acariens prédateurs. Pour éviter le pire, il convient de se débarrasser de ces nuisibles. Dans cette optique, optez pour la lutte biologique. Elle présente de nombreux avantages, surtout lorsqu’elle est comparée aux produits chimiques. 

La lutte biologique respecte l’environnement

Actuellement, les problèmes environnementaux sont au cœur des préoccupations de tous. C’est à juste titre que la lutte biologique présente son plus grand intérêt. Elle présente moins de problèmes pour l’environnement. Contrairement aux produits chimiques, elle utilise des solutions non polluantes. Autrement, les produits naturels ne polluent pas les sols,les nappes phréatiques ou les cours d’eau. Ainsi, le recours à la lutte biologique contre les nuisibles pour votre jardin n’entraîne pas une baisse de la biodiversité tout autour et dans les zones atteintes.

Au contraire, la lutte biologique tend à rétablir la biodiversité. Bon nombre de produits naturels contre les insectes ravageurs actuels incluent la lutte intégrée comme l’utilisation de produits phytosanitaires. Il s’agit d’une solution de prévention de l’apparition des bioagresseurs. Dans cette optique, il faudra savoir comment choisir la lutte biologique.

Les produits naturels contre les insectes ne sont pas toxiques

Bon nombre de personnes se laissent toujours tenter par les produits chimiques pour profiter de leur effet immédiat. Mais avant de suivre leur pas, sachez que cette solution ne vous apporte rien de bon sur le long terme. Vos plantes et vos cultures pourraient être en bonne santé au début, mais avec le temps, elles perdent de leur valeur. Pour cause, les produits chimiques appauvrissant rapidement les sols.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est judicieux de se tourner vers la solution biologique pour se débarrasser des insectes ravageurs. Non toxiques, les produits bio fertilisent plutôt la terre. Ils n’entravent pas la croissance de vos plantes. Ce n’est pas tout, ils ne présentent pas de problèmes de santé pour l’homme. L’utilisation de produits bio contre les acariens prédateurs ou contre les mouches du terreau ne présente aucun danger pour la culture ni pour la personne, par exemple.

Autres avantages de la lutte biologique

La liste est longue quand il s’agit des avantages de la lutte biologique. Pour vous convaincre :

  • La lutte biologique évite tout risque de surdosage. Cela peut être dû à la mauvaise utilisation du produit ou encore à cause de l’apparition de « génotypes résistants ». En cas de surdosage, elle ne présente pas de danger pour la santé des personnes ni pour les plantes, contrairement aux produits chimiques.
  • Certains agents de lutte biologique possèdent de très bonnes capacités. À titre d’exemple, les parasitoïdes font partie des agents qui montrent une très bonne dispersion dans le milieu dans lequel ils sont introduits.
  • La lutte biologique est moins chère sur le long terme. Mais encore faut-il bien choisir un produit naturel contre les insectes ravageurs ? Dans cette optique, achetez auprès d’un spécialiste des solutions biologiques pour exterminer les insectes ravageurs.

La meilleure brosse à cheveux pour cheveux bouclés

Par défaut

Les boucles sont de retour. D’inspiration 80’s, ce look permet de s’affirmer et de se styler. Toutefois, démêler ses boucles sans se faire mal n’est pas une mince affaire, sauf si l’on utilise une brosse adaptée à ce type de cheveux. Heureusement, il existe actuellement des brosses spécial cheveux bouclés.

Focus sur la meilleure brosse pour cheveux bouclés

Sur le marché, on peut trouver un nombre infini de brosses démêlantes. Vous n’avez que l’embarras de choix. Cependant, elles ne sont pas toutes fiables. La qualité de certains accessoires n’est pas au rendez-vous. Certes, ces brosses permettent de démêler vos boucles, mais elles peuvent vous faire mal. C’est pourquoi il est conseillé d’acheter la meilleure brosse pour cheveux bouclés.

Pour se faire une idée de la bonne brosse, elle permet de démêler les nœuds sans douleur. Se coiffer le matin et le soir n’est plus une rude épreuve, mais plutôt une partie de plaisir. Ensuite, la brosse ne casse pas vos cheveux. Eh oui, certains modèles abîment votre cuir chevelu. Une bonne brosse permet également de se coiffer dans les plus brefs délais. Elle glisse facilement entre les cheveux emmêlés, et ce, sans les endommager.

Points à considérer pour bien choisir sa brosse pour cheveux bouclés

Quoi qu’on dise, trouver une brosse démêlante qui répond aux exigences ci-dessus n’est pas une mince affaire. Pour vous aider, voici quelques éléments nécessaires pour bien choisir une brosse :

  • Le matériau de fabrication de la brosse pour cheveux bouclés. La qualité du produit en dépend. En général, il existe des brosses pour cheveux naturelles et des brosses synthétiques. Elles ont chacune leurs spécificités. Les modèles en poils d’origine animale ou végétale comme les brosses en poils de sanglier ont l’avantage d’être anti-statique. Quant au modèle en plastique, il est esthétique et moins cher à l’achat. Pour se faire une idée, il existe des brosses combinant des matériaux naturels et esthétiques.
  • Choisissez une brosse selon l’âge de l’utilisateur. Les enfants ont le cuir chevelu encore fragile. Dans ce cas, il est judicieux pour votre princesse de se coiffer avec une brosse adaptée comme cette brosse démêlante anti-casse. Fini les cris et les pleurs, les filles et les adolescentes ayant des cheveux bouclés retrouvent le sourire tandis que les parents, le plaisir de coiffer leurs enfants.

Trouver une brosse pour cheveux bouclés de qualité en ligne

En quête de la meilleure brosse démêlante pour enfant ou pour adulte ? Grâce à internet, on peut trouver et acheter tout ce dont on a besoin au quotidien directement en ligne. Vous n’avez pas à visiter toutes les boutiques brosse cheveux de votre ville pour dénicher les accessoires répondant à vos exigences. Vous n’avez qu’à vous connecter à l’aide votre téléphone et le tour est joué.

De plus, vous pouvez passer commande sur toutes les boutiques brosse à cheveux en ligne. Ce n’est pas tout, le service web répond aux exigences de la vie actuelle, car il est disponible même la nuit et les jours fériés.

Comment choisir le briquet parfait ?

Par défaut

Le briquet est un accessoire très indispensable au quotidien. Les fumeurs en ont besoin pour allumer un cigare ou une cigarette. Il est également nécessaire pour les campeurs, les randonneurs, les vacanciers. Mais pour éviter les mauvaises surprises, il est judicieux de bien choisir son briquet.

Optez pour un briquet étanche

Quoi qu’on dise, votre briquet n’est pas à l’abri de l’humidité, que ce soit pour faire du feu en cuisine que pour brûler un cigare. C’est pourquoi l’étanchéité fait partie des critères à déterminer sur un briquet. En effet, cet outil doit survivre à n’importe quelle condition environnementale. Un briquet qui ne saurait résister à l’eau, à la pluie ou à la neige ne vous sera d’aucune utilité. À quoi bon posséder un outil qui vous lâchera au moment où vous en avez le plus besoin ? Bref, il est indispensable de choisir un briquet bien étanche.

Misez sur un briquet produisant une flamme dure

Peut-être que l’outil fait preuve d’une grande étanchéité. Par contre, la résistance de la flamme laisse à désirer. Eh oui, certains modèles ne résistent pas au vent. Ils produisent une flamme très faible qui cède facilement face au vent. Sur ce point, il est recommandé de choisir un briquet très tenace face aux agressions climatiques. Il a des accessoires qui peuvent résister à des vents allant jusqu’à 50 km/h. Pour vous faire une idée :

  • assurez-vous qu’il conçoit une flamme homogène et très chaude.
  • Privilégiez un briquet qui génère plusieurs flammes. En effet, certains modèles peuvent générer jusqu’à 4 flammes.

Pour les fumeurs, les briquets ne sont pas les seuls accessoires pour cigare. Il est également judicieux d’avoir des caves à cigarettes ou encore des cendriers comme ces cendriers design.

Prenez en compte le matériau de fabrication du briquet

Un briquet parfait est celui qui ne brisera pas au moindre choc. Il arrive qu’on le laisse tomber par terre par imprudence. Il faut de ce fait qu’il soit résistant à toute épreuve. Dans ce cas, il est judicieux de bien choisir la matière qui sert à fabriquer un briquet. Le modèle en plastique est certes bon marché, mais il se casse facilement.

Pour vous aider, pensez à un briquet en polymère. Il ne se brisera pas au moindre choc. De plus, il est proposé au bon rapport qualité/prix. Pourquoi pas ne pas choisir un briquet en métal si vous cherchez vraiment un objet solide ?

Choisissez un briquet ayant une bonne autonomie

Il existe plusieurs types de carburant de briquets. Ces éléments déterminent les conditions d’utilisation de votre accessoire de fumeurs. Les modèles butane et à fluide sont parfaitement adaptés à n’importe quel type de situation. Toutefois, ils n’ont pas des flammes coupe-vent. Ils n’ont pas nécessairement une très bonne autonomie, à moins que vous choisissiez un briquet de qualité.  

Si vous cherchez un briquet proposant une bonne autonomie, optez pour un modèle électrique. Il fonctionne avec une batterie rechargeable. De toute façon, vous pouvez acheter un accessoire externe comme une batterie.

3 conseils pour choisir son établi d’atelier

Par défaut

L’établi d’atelier fait partie des indispensables pour tout artisan ou bricoleur. Disponible en plusieurs modèles, il offre beaucoup de confort et simplifie surtout la réalisation de vos différents travaux. Vous souhaitez en acheter ? Découvrez nos trois conseils pour faire le choix idéal !

Choisir son établi d’atelier en fonction de son usage

L’établi est un meuble destiné à faciliter vos différentes activités. Pour ce faire, avant de le choisir, commencez par vous demander à quoi il vous servira. Quelle que soit l’activité, vous ferez votre choix entre un :

  • Établi de menuisier ;
  • Établi de mécanicien ;
  • Établi roulant ;
  • Établi pliant ;
  • Établi étau ;
  • Établi multifonction.

En effet, l’établi de menuisier est recommandé aux artisans du bois. Il est constitué de bois massif et se distingue par son poids important et ses dimensions assez grandes. Tout comme ce dernier, l’établi de mécanicien a un plateau fait de bois massif, mais il existe aussi des modèles en acier ou médium. L’établi de mécanicien est muni de pieds en métal.

En ce qui concerne l’établi roulant, il est équipé de quatre roues pivotantes munies de freins. Par conséquent, il bénéficie d’une très grande mobilité et complète bien les établis fixes. Cependant, sa stabilité n’est pas très enviable.

Si vous manquez de place dans votre atelier, l’établi pliant fera par contre une excellente station de travail que vous pourrez emporter dans vos déplacements. Il est léger contrairement aux autres types établis. De plus, il s’adapte à la plupart des travaux courants.

Les établis étau et multifonction quant à eux font le pont entre la praticité et la polyvalence. Faciles à transporter, ils sont dotés de pieds que vous pourrez facilement rabattre.

Miser sur les accessoires

Les accessoires d’établi augmentent le confort de ce meuble. Les plus courants sont :

  • L’étau ;
  • Les équipements de serrage ;
  • La lumière.

En effet, l’étau sert à maintenir les objets lors de vos différentes tâches. Les équipements de serrage quant à eux s’utilisent comme des pinces. À défaut, vous pourrez utiliser un valet qui sert à maintenir les objets ensemble.

En ce qui concerne la lumière, elle est recommandée pour les personnes qui exécutent des tâches de précision ou qui travaillent de nuit.

Tenir compte de la taille de son établi

Pour choisir un établi, vous devez aussi tenir compte de la taille du meuble et de l’espace à occuper. Un plan de travail standard à une profondeur de 750 mm. Cependant, pour de grands projets, envisagez un établi plus grand aussi. Un plan de travail de 800 mm pourra à cet effet vous convenir.

La hauteur de votre établi vous permettra par ailleurs d’avoir une bonne ergonomie. Ainsi, vous pourrez bien préserver votre santé. Pour un travail de précision, une hauteur de 95 à 120 cm est recommandée. Par contre, pour un travail léger, il vous faudra moins que ça (85 à 110 cm).

Si vous exercez un travail plus physique, un établi d’une hauteur comprise entre 65 et 95 cm est plutôt recommandé. 

Comment se faire du Reiki soi-même ?

Par défaut

Vous voulez profiter des bienfaits du Reiki ? Vous n’aurez pas toujours à passer par un praticien. En effet, vous pourrez pratiquer cette approche vous-même afin de vous guérir d’un problème de santé donné. Quelques règles devront tout de même être suivies pour s’en assurer de l’efficacité.

Un art de guérison pour tous

Un praticien de Reiki ne peut même être considéré comme tel qu’après en avoir pratiqué sur lui-même. Cela résulte d’une déclaration du 1er maître de Reiki, Mikao Usui. Ce dernier recommande de savoir guérir soi-même avant de guérir les autres. L’auto-Reiki est une façon d’y répondre favorablement. Il s’agit aussi du premier pas pour la contribution à l’expansion de cette approche dans le monde. En effet, l’initiation au premier degré en cet art thérapeutique consiste en la réception de la transmission d’énergie afin d’en essayer de l’auto transmettre par imposition des mains. Ce n’est qu’après qu’il faut commencer à pratiquer chez d’autres. À partir de cette initiation par ailleurs, il est recommandé de réserver quelques minutes pour soi avec le Reiki.

21 jours pour se soigner soi-même et passer un cap

L’initiation au premier degré a souvent lieu le week-end. Les 21 jours qui suivent sont idéaux pour expérimenter un auto-traitement. Ils vous permettront notamment de vous débarrasser ou, du moins, d’apaiser des symptômes éventuels de désintoxication. Profitez de cette période pour identifier ce qui ne vous convient pas afin de vous en libérer.

Un dénouement des blocages pouvant générer quelques remous intérieurs peut avoir lieu. Heureusement qu’en vous faisant de Reiki vous-même, vous pourrez passer ce cap avec une guérison en douceur des blessures éventuelles qui ont pu remonter. L’auto-traitement implique de se poser les mains sur soi-même, en suivant un sens allant de la tête aux pieds.

Les mains pour assurer l’écoulement du Reiki

Vous êtes la seule personne qui sait quelle partie de votre corps a le plus besoin de l’énergie du Reiki. Même s’il est nécessaire de suivre le sens précité, rien ne vous oblige à poser vos mains plus longtemps sur les parties problématiques. Il peut s’agir, entre autres, de vos bras, de vos jambes, de vos doigts ou les dessus de vos mains.

Le simple fait de poser vos mains sur votre corps constitue une façon de faire agir le Reiki pour vous faire retrouver le bien-être. Il y aura ainsi écoulement de l’énergie en suivant le sens indiqué par votre état. Il ne vous sera pas ainsi nécessaire de chercher à la diriger.

Que faire pour le dos ?

Si nous sommes nombreux à abandonner toute idée de nous faire du Reiki nous même, c’est surtout à cause d’une impossibilité physique de bien atteindre le dos. Pourtant, il suffit pour vous d’avoir une intention mentale que vous vous traitez le dos pour en assurer l’efficacité même si vous mettez vos mains sur le devant de votre corps. Cela implique la nécessité d’une visualisation mentale de votre dos et un déplacement de vos mains comme si elles se trouvaient derrière.

Pour ce qui concerne l’endroit exacte pour poser les mains, vous aurez notamment le choix entre :

  • La base du cou
  • Les cervicales
  • La nuque
  • Les épaules
  • Les trapèzes

Rien ne vous empêche également de les placer derrière, juste au-dessus et en dessous de la taille.

Pourquoi mettre une nappe ronde sur la table ?

Par défaut

Une nappe reste indispensable pour valoriser une table en plus d’être pratique et utile. Elle le sera encore plus si vous optez pour une nappe ronde. Elle présente différents avantages que vous ne pourrez qu’apprécier. En voici quelques-uns qui sauront vous convaincre pour vous en procurer une pour votre maison.

Donner un certain charme à votre évènement

Installer une nappe ronde sur la table offre à celle-ci un certain style. En plus de cela elle confèrera à vos couverts un certain charme sans égal. Qu’il s’agisse de :

  • Une fête en famille,
  • Une occasion ordinaire.

La grande nappe de table ronde saura rehausser la qualité du festin que vous allez présenter. Il est conseillé de choisir une vaisselle appareillée afin qu’il y ait un certain esthétisme entre le linge et la table. Pour les occasions très spéciales, il vaut mieux préférer les motifs unis ou ceux qui sont géométriques. Ils s’avèrent beaucoup plus pratiques et des plus festifs !

La nappe ronde est indispensable pour réaliser des accords avec la déco de la pièce. Il en existe même qui sont spécifiquement faites pour les mariages. Grâce à leurs traits décoratifs, les tables auront une allure majestueuse. Pour 12 personnes, par exemple, il est recommandé de choisir une nappe ronde de 180 cm de diamètre. Ajoutons qu’en plus du charme qu’elle inspire à vos couverts, elle permet aussi de mettre en valeur vos chemins de table, y compris les plus royaux.

Adaptable pour tous les types de table

La nappe ronde ne choisit pas un type de table précis pour être valorisée. Que celle-ci soit en bois ou encore en métal, mettre une nappe ronde sur elle est indispensable. Par rapport aux motifs, il en existe pour tous les goûts. Il y a ceux qui sont plutôt cosy et d’autres beaucoup plus luxueux. D’ailleurs, la seconde option convient davantage pour une table en métal. Il y a aussi les nappes en lin, en damas et bien sûr en coton.

L’avantage principal de ces matériaux, c’est qu’ils sont faciles à entretenir. Ce qui est précisément ce qu’on cherche chez une nappe bien qu’elle soit de toute beauté. Vous pouvez la mettre sur une table ronde, ovale ou alors rectangulaire. Ainsi, elle s’invite facilement dans votre salle à manger ou dans une salle de fête. Elle vous permet d’être préparée à toutes les éventualités possibles.

Permettre un magnifique mélange de formes

Si vous aimez sortir des sentiers battus, la nappe ronde est exactement celle qu’il vous faut ! Pour casser le côté classique d’une nappe rectangulaire pour une table toute aussi rectangulaire, choisissez celle qui a une forme ronde. En procédant de la sorte, soyez certain d’adopter une ambiance beaucoup plus moderne pour votre intérieur.

Surtout, ne manquez pas de l’harmoniser avec votre décoration. Même si vous allez l’utiliser au quotidien, cela fait toujours plaisir d’avoir un certain équilibre dans la déco de sa maison. Vous pourrez sublimer encore plus votre table en y ajoutant quelques accessoires qui l’entourent ou que vous allez disposer esthétiquement sur elle.