Comment placer un bouddha dans une maison ?

Par défaut

À travers la religion et les croyances, chaque être recherche la paix, le calme et la sérénité. Des valeurs que véhicule le bouddhisme dont les statues sont considérées comme n’étant plus uniquement réservées pour les temples. En effet, dans le but de recevoir des ondes positives, des statues de Bouddha se retrouvent dans les maisons. Retrouvez dans cet article comment en placer une dans une maison.

Quelques règles à respecter pour placer son bouddha

La première règle majeure pour placer votre sculpture dans votre maison est de la mettre au-dessus du sol. Il faut en effet éviter de la mettre au sol. Pour cela, placez-la à une hauteur élevée qui sera au niveau des yeux. Cela lui permet de se connecter à l’énergie dite chi de la maison.

Dégagez l’espace sur lequel vous souhaitez placer votre statue. Il ne peut y avoir sur ce lieu que des objets de vénération. Placez votre bouddha face à l’entrée quand vous l’avez choisi pour le salon.

En règle générale, le bouddha doit culminer en haut de tout objet de votre maison sans autres objets autour. À cet effet, lorsque vous choisissez de la placer à la maison pour la méditation, trouvez-lui une table. Disposez des fleurs autour et utilisez par exemple de l’encens, des bougies et des mantras pour vos prières.

De même, votre sculpture peut être placée en haut d’une armoire ou d’une étagère. À l’instar du salon, l’idéal serait de l’orienter face à l’entrée ou face à l’intérieur pour être la dernière image que vous ayez en sortant.

Quel type de bouddha et où le placer dans une maison ?

Dans la vie, chaque chose dispose d’une place ou d’un lieu de prédilection. Il en est de même pour les objets de décoration et de divinité. En particulier, les objets de piété, les totems, les objets sacrés et les bouddhas doivent respecter des positionnements bien définis. En fonction de leur différence et leur rôle, Il en existe plusieurs possibilités.

Chacun d’eux peut être associé à une pièce de la maison ou de votre environnement. Ainsi, le bouddha rieur a un effet positif sur vos finances. Il est efficace lorsqu’il est placé à l’entrée principale ou au Sud-est.

Celui endormi par contre, apporte le calme nécessaire, la paix et la sérénité dans tout votre environnement. Mieux, proche de la chambre, il a un effet relaxant. N’hésitez donc pas pour le positionner dans le couloir ou au salon. Le bouddha en pierre quant à lui est très recommandé dans un jardin.

Enfin, le Bouddha sur son lotus procure l’énergie Feng shui au sud de la maison. Il est efficace pour l’apprentissage et l’élévation spirituelle. Entre autres, celui fontaine apaise toute votre maison lorsqu’il se retrouve positionné au Nord ou au nord-est.

Chose à éviter pour mieux placer un bouddha

Enfin, rappelons qu’il ne faut jamais poser une statue de bouddha sur le sol. De même, si le lieu ne revêt aucune révérence pour vous, il vaut mieux vous abstenir d’y poser une statue de divinité. Pour cela, Il est important de ne jamais placer une statue de bouddha dans une chambre, une salle de bain ou une cuisine.

Comment fabriquer un échiquier ?

Comment fabriquer un échiquier - 1
Par défaut

Les échecs sont, à mon humble avis, le meilleur jeu de société jamais créé par les êtres humains. C’est juste parce qu’il n’y a pas de facteur chance. C’est simplement que le meilleur joueur gagne (même si, bien sûr, il y a des nuances, un jour on peut se sentir mal et ne pas être à la hauteur). Aujourd’hui, nous allons apprendre à jouer à un simple jeu d’échecs avec des cartes.

L’origine des échecs est douteuse. La théorie la plus acceptée est qu’elle provient de l’empire persan il y a mille cinq cents ans. C’est un jeu parfait, et la preuve en est que, bien que tout dépende du mouvement des joueurs, aucun « coup parfait » n’a été trouvé qui soit impossible à battre. C’est pourquoi même des génies comme Kasparov ont été vaincus à un moment donné. Bien sûr, on apprend en perdant. Si vous êtes passionné par ce jeu, allons-y pour l’addition.

Les membres du club d’échec audomarois se sont prêtés au jeu. Ils ont réussi à fabriquer leur échiquier. Alors pourquoi pas vous ?

faire son échiquier DIY

Fabriquer un échiquier à la maison

Vous aurez besoin de :

  • Un carré de carton rigide pour le carton de 450 x 450 mm.
  • Peinture à la gouache en noir et blanc.
  • Un mètre et demi de barre de bois d’environ 18 mm. de diamètre (pour les pièces).
  • Carton noir et blanc.
  • Ruban adhésif noir.
  • Colle transparente, petite scie, règle, crayon, ciseaux.

Tout d’abord, il faut obtenir le conseil d’administration. Si vous avez un carton de plus de 450×450 mm, découpez-le à ces mesures. Sur le tableau, dessinez les 32 carrés comme des carrés équilatéraux de 47 mm. (c’est-à-dire sept lignes verticales et sept lignes horizontales). Vous aurez un bord de 37 mm. Collez le ruban noir dessus pour le marquer (vous pouvez aussi le peindre en noir, ou de toute autre couleur que vous voulez).
Lorsque vous l’avez parfaitement dessiné, peignez-le à la gouache ou avec toute autre peinture qui adhère bien au carton.

Maintenant, nous avons les pièces. Découpez des morceaux de la barre en bois en suivant ces mesures :

  • 16 de 25mm. (pions)
  • 12 de 37mm. (chevaliers, évêques et corbeaux)
  • 4 de 50mm. (rois et reines)

La seule chose qui manque est de couvrir les morceaux avec les cartes. Vous pouvez couvrir les pions avec les cartes noires et blanches telles quelles et elles auront fière allure. Les autres pièces doivent être dessinées sur le carton, découpées et collées.

Au fait, information importante pour les distraits : chaque joueur d’échecs possède 8 pions, 2 chevaliers, 2 fous, 2 tours, une reine et un roi.

Comme alternative au carton, vous pouvez utiliser du papier collant noir et blanc.

Enfin, j’aimerais ajouter ce que cela signifie d’apprendre à faire quelque chose par soi-même : que nous pouvons utiliser notre imagination et jouer avec le design. Alors, sachant comment faire, pourquoi ne pas essayer de faire un jeu d’échecs à thème de ce que vous voulez ?

Comment ouvrir une tirelire en métal ?

Par défaut

Vous avez des économies dans votre tirelire et vous pensez qu’il est temps de les utiliser. Ces objets sont fabriqués en plusieurs matériaux tels que la porcelaine, la céramique, le bois, le verre, le plastique, ou le métal. En effet, ayant une boite en métal, vous ne savez pas vraiment par quelle méthode passer pour récupérer vos sous. Découvrez donc les diverses astuces pour ouvrir votre tirelire en métal.

Utiliser des outils précis pour ouvrir votre tirelire sans l’abîmer

La fraise est un outil qui vous permettra de percer votre tirelire en métal. La plupart des bricoleurs en possèdent dans leur garage, vous en avez donc sûrement si vous en êtes un. Le cas échéant, vous pouvez utiliser un autre outil proche de cette dernière.

Il suffit de percer un trou d’environ 3 cm avec cet outil pour arriver à récupérer toutes vos pièces. Faites attention à ne pas déchirer vos billets. Vous pouvez toujours utiliser du scotch ou un bouchon pour réutiliser aisément votre tirelire en métal. Pour des raisons de sécurité, vous pouvez vous tourner vers des méthodes moins risquées.

Par ailleurs, vous pouvez utiliser un couteau à beurre ou une règle en métal. Ainsi, penchez votre tirelire de sorte à rapprocher les pièces de la fente, puis faites passer le couteau sous les pièces.

Utiliser une pince coupante est une méthode assez répandue pour retirer de l’argent d’une tirelire en métal. Par ailleurs, vous devez avoir des lunettes de protection et des gants anti-coupures pour prévenir les accidents. Elle vous permet soit de fendre la tirelire, soit d’élargir son ouverture. Vous pouvez utiliser la méthode qui vous intéresse le plus.

Cette astuce élargit légèrement la fente pour faire passer certaines pièces ou toutes les pièces. Secouer un peu votre boite vous aidera à vite faire sortir votre argent. Cette technique n’est pas adéquate si vous êtes pressé, mais c’est la plus conseillée si vous ne voulez pas abîmer votre tirelire.

Utiliser une languette ou un ouvre-boite

Si vous aimez fabriquer vous-mêmes vos outils et que vous avez une tirelire faite en boîte de conserve, l’ouvrir est très facile. Il vous suffit d’utiliser une languette en levant et en tirant. C’est assez facile, mais si la languette s’abîme, vous pouvez utiliser un ouvre-boite, adéquat pour les boites de conserve.

Prenez votre ouvre-boite en mains, introduisez la pointe dans la boite de conserve et faites des mouvements de haut en bas afin d’ouvrir la boite. Cette technique est très rapide et vous permet de voir clair dans vos économies.

Par ailleurs, pour les tirelires faites en canettes, la méthode est toute simple. Vous commencez à aplatir votre boîte au milieu, puis vous utilisez un objet tranchant pour faire une entaille en faisant bien attention à ne pas déchirer vos billets. Une fois l’entaille faite, vous pouvez retirer vos économies. Faites bien attention à ne pas vous blesser au passage.

Si vous n’arrivez pas à trouver la méthode adéquate pour ouvrir votre tirelire en métal, faites appel à un bricoleur, ou à un professionnel. Il vous ouvrira votre boîte dans les conditions requises et avec les outils adaptés.

Où placer une boule de cristal Feng Chui ?

Par défaut

Le cristal est un outil incontournable pour mettre en valeur votre villa. Il est d’ailleurs une totale tendance. Ils sont connus d’ailleurs pour leurs propriétés particulières de vecteur d’énergie positive et de bonne humeur. Le secret toutefois pour en jouir pleinement, réside dans leur emplacement dans votre maison. Rien de sorcier, cet article vous apporte plus de précision sur l’essentiel à connaitre à cet effet.

Pourquoi une boule de cristal est-elle si spéciale ?

La boule de cristal grâce à sa forme sphérique regorge de propriétés bienfaisantes pour son environnement immédiat. De par sa transparence et l’harmonie de ses mouvements, elle capte une grande quantité d’énergie de la lumière. Il faut alors faire rayonner l’endroit où elle est placée. Que ce soit donc dans une maison, un bureau ou un jardin, elle peut calmer et neutraliser de nombreuses émotions négatives. La boule de cristal est un objet utile à l’épanouissement et au bien-être de son environnement.

Dans le Feng Chui, elles sont utilisées pour apporter une énergie harmonieuse et apaisante à n’importe quel espace. Si une maison a plusieurs pièces, une boule de cristal de quartz transparente peut être placée dans le salon pour apaiser et dissiper l’énergie.

Elles peuvent de même être utilisées dans un environnement professionnel pour lisser les bords de l’énergie chaotique. Pour amplifier leur puissance, vous pouvez utiliser divers types tels que le quartz rose, la citrine, l’améthyste ou le quartz clair. Par exemple, une boule de cristal de quartz rose créera une énergie apaisante, aimante et nourrissante, excellente pour une chambre d’enfant.

Les lieux convenables aux boules de cristal ?

Plusieurs possibilités existent pour placer votre boule de cristal. Un bon emplacement permettra de capter le maximum d’énergie positive et de conserver la bonne humeur dans votre entourage. Si par exemple, un couloir très long conduit à une chambre ou un bureau, il y serait difficile de bien se concentrer ou de bien dormir. Pour cela, placez une boule de cristal non loin de la porte. Vous pouvez de même en mettre à côté des fenêtres. Pour le salon, disposez en six au plafond. En effet, il s’agit là d’une pièce maitresse de la maison et qui de ce fait, accueille beaucoup de tension. Il est donc important d’y en mettre assez.

La cornaline est un cristal édifiant et énergisant. C’est donc un excellent moyen d’augmenter votre créativité pendant que vous préparez un festin. La Célestine améliorera la santé et le bien-être. Apportez une romance, un amour et une joie à votre chambre avec du quartz rose.

Améliorez l’ambiance en plaçant quatre cristaux sur le sol à chaque pied de lit. Vous avez du mal à dormir ? Placez un morceau d’améthyste sous votre lit ou sur votre table de chevet. Si vous souhaitez nettoyer, des solutions existent. En premier, vous pouvez placer un morceau de tourmaline noire dans les quatre coins d’une pièce.

En bref, on peut donc noter que les boules de cristal sont installées à un endroit selon la particularité de chacune. Ainsi, n’hésitez pas à en placer plusieurs afin de créer chez vous une atmosphère conviviale.

Comment mélanger les matières sur les murs de son salon ?

Par défaut

Afin de créer un décor mural avec du style, de l’originalité, de façon unique et propre à votre personnalité dans votre salon, l’initiative d’un mélange de matière, sans ternir l’harmonie de la pièce, peut s’avérer être très efficace. Comment s’y prendre ? Pour le découvrir, voici quelques conseils simples que vous pourriez pratiquer sans modération.

Choisir de l’ambiance à créer

Avant de foncer tête baissée droit vers le mur, sachez qu’une décoration réussie requiert une mure réflexion. À l’amont, vous devez impérativement choisir l’ambiance dont vous souhaitez créer pour ne pas associer n’importe comment les différents composants à utiliser. Notamment, on parle alors de leur type, matériau, couleur, motif, etc., de vos décorations murales.

  • Les parements en bois apporteront un côté naturel et élégant pour votre salon.
  • Les murs en 3D de motif géométrique donneront un effet plus moderne et stylé.
  • Les ornements comme les fleurs rappelleront une ambiance plus féminine à la pièce.

Choisir le modèle de mélange

Quand il s’agit de mélanger les matières pour décorer votre mur, le plus important est de veiller à ce que l’harmonie de l’ensemble de votre salon ne soit pas perturbée. À titre indicatif, on vous propose de voir les quelques exemples ci-après :

            Mur d’accent                                                         

Le mur d’accent est ce mur qui est destiné à plus capter l’attention des gens.  Cette technique de décoration de mur s’utilise dans le majeur des cas dans le design d’intérieur dans le but apporter une pièce, comme votre salon, plus de modernité et apport esthétique. Pour le créer, vous pouvez juste utiliser une couleur de teinture brillante et flash, ou sinon, utilisez des revêtements (papier peint, mur en 3D, plâtre, etc.) dont le motif captivant.

            Tissu de vitrine

Jouez le mélange de matière avec par exemple une tapisserie ou une tenture murale pour donner un effet cocooning, riche en couleur et motifs à votre salon. L’avantage d’utiliser du tissu de vitrine c’est qu’il est vraiment plus facile à poser et à déplacer que les tableaux ou autres décorations muraux du genre.

            Ajouter des appliques sculpturales

Pour ramener un peu de volume à votre mur plat, pensez à lui ajouter des appliques. De cette manière, voulez apporte un plus pour votre décoration de salon, mais vous allez aussi gagner de la place au sol ou sur vos meubles. Seulement, il faut que son design apporte du style et qu’il ne soit pas en désaccord avec le reste du salon.

            Disposez des plantes

Pour un style plein de fraicheur et de verdure, utilisez dans votre décor mural des plantes ou fleurs naturelles pour ceux qui ont la main verte ou artificielle haut de gamme. Pour apporter de l’originalité à votre salon, l’utilisation de plante ou fleur sur le mur (tableau floral, porte-plancher en pot de fleurs, étager en bois porte pot, etc.)  peut apporter ce plus pour votre décoration de salon.

            Utilisez un téléviseur encastré.

Initiative qui est déjà assez classique et qui reste tout de même encore très prisée par tous c’est le fait d’installer son téléviseur sur le mur. Un bon modèle et une bonne taille d’écran plat sur votre mur peuvent vous donner un design moderne à votre salon. En plus, avec cette technique, vous allez à coup sûr gagner de l’espace. Qui plus est, vous pouvez réaliser un mur télévision 3D  pour avoir un salon moderne selon le relief, la couleur, les matériaux de votre choix.

Comment avoir moins mal aux pieds ?

Par défaut

Se déplacer et bouger toute la journée avec des chaussures aux pieds n’est pas de tout repos pour les pieds. C’est encore plus compliqué pour les personnes souffrant de certaines pathologies comme l’hallux valgus, pied bot, pied plat ou creux, etc. Alors que faire pour avoir moins mal aux pieds en fin de journée ? Quels sont les bons gestes à avoir ? On vous dit tout dans notre article.

Détendre les tensions cumulées

Si d’autres choisissent d’investir dans des appareils ou vont dans des salons de bien-être, sachez qu’il y a quand même quelques gestes qui peuvent vous aider à détendre les tensions cumulées sur vos pieds. Pour des douleurs liées aux fatigues, on vous suggère de pratiquer les gestes suivants :

  1. Prenez une sphère dure, comme une balle de tennis, balle de billard, etc. ;
  2. Faites-la rouler de vos orteils au talon, d’avant en arrière, de manière uniforme et répétitive ;
  3. N’oubliez pas de passer sur chaque zone de la partie inférieure de vos pieds ;
  4. Restez environ 1 minute sur chaque pied ;
  5. Mettez la balle au niveau de l’avant du pied et appuyez-vous avec, fortement, durant 10 secondes environ tout en expirant calmement. Procédez de la même manière à la voute plantaire et au talon. Répétez cette série, c’est-à-dire de l’avant du pied à talon, 2 à 3 fois pour chaque pied.
  6. Faites ce petit exercice une fois le matin et une fois le soir et vous verrez le résultat.

S’étirer quotidiennement

L’étirement est un bon moyen pour vous soulager des douleurs aux pieds. En effet, ces derniers sont beaucoup sollicités pour supporter toute la charge de votre corps. Si vous pratiquez souvent de la marche ou du sport, l’étirement permet de les relaxer, de vous assouplir afin de réduire les risques de déchirures ou autres accidents de pied liés aux muscles et tendons.

Afin d’étirer les tendons d’Achille, prenez le temps de vous échauffer. Puis, placez-vous, en position debout, face au mur et appuyez-vous-y avec vos mains. Mettez l’un de vos pieds en avant avec genou fléchi et l’autre en arrière bien tendu tout en gardant les talons collés au sol. Pour chaque pied, gardez cette position 20 secondes et relâchez 5 secondes sur total de 5 séries.

Masser

L’automassage est une pratique réputée pour ses bienfaits : relaxant, revigorant, énergisant, etc.

  • Le dessus des pieds : massez uniformément avec une pression suffisante le bout des oreilles aux chevilles et inversement sur une série de 2 à 3 fois
  • La voute plantaire : avec vos pouces, effectuez un mouvement circulaire dans le sens de l’aiguille d’une montre pour la main droite et inversement pour la main gauche, et ce, de haut en bas pendant 30 secondes.
  • Les talons : Adoucissez vos talons avec de l’huile ou lotion de massage. Puis, effectuez-y un mouvement circulaire avec vos pouces. N’oubliez pas de masser le tendon d’Achille de bas en haut, du talon au muscle du mollet.
  • Les orteils : Prenez votre pouce et index, puis tournez et tirez chaque orteil et vous allez entendre un petit claquement. Pour plus d’information, renseignez-vous sur le net. Finalisez le mouvement en pinçant un par un les orteils avec les mêmes doigts. Ensuite, comme précédemment, faites glissez vos doigts sur chaque orteil sur une série de 2 à 3 fois.

Se déplacer et bouger toute la journée avec des chaussures aux pieds n’est pas de tout repos pour les pieds. C’est encore plus compliqué pour les personnes souffrant de certaines pathologies comme l’hallux valgus, pied bot, pied plat ou creux, etc. Alors que faire pour avoir moins mal aux pieds en fin de journée ? Quels sont les bons gestes à avoir ? On vous dit tout dans notre article.

Détendre les tensions cumulées

Si d’autres choisissent d’investir dans des appareils ou vont dans des salons de bien-être, sachez qu’il y a quand même quelques gestes qui peuvent vous aider à détendre les tensions cumulées sur vos pieds. Pour des douleurs liées aux fatigues, on vous suggère de pratiquer les gestes suivants :

  • Prenez une sphère dure, comme une balle de tennis, balle de billard, etc. ;
  • Faites-la rouler de vos orteils au talon, d’avant en arrière, de manière uniforme et répétitive ;
  • N’oubliez pas de passer sur chaque zone de la partie inférieure de vos pieds ;
  • Restez environ 1 minute sur chaque pied ;
  • Mettez la balle au niveau de l’avant du pied et appuyez-vous avec, fortement, durant 10 secondes environ tout en expirant calmement. Procédez de la même manière à la voute plantaire et au talon. Répétez cette série, c’est-à-dire de l’avant du pied à talon, 2 à 3 fois pour chaque pied.
  • Faites ce petit exercice une fois le matin et une fois le soir et vous verrez le résultat.

S’étirer quotidiennement

L’étirement est un bon moyen pour vous soulager des douleurs aux pieds. En effet, ces derniers sont beaucoup sollicités pour supporter toute la charge de votre corps. Si vous pratiquez souvent de la marche ou du sport, l’étirement permet de les relaxer, de vous assouplir afin de réduire les risques de déchirures ou autres accidents de pied liés aux muscles et tendons.

Afin d’étirer les tendons d’Achille, prenez le temps de vous échauffer. Puis, placez-vous, en position debout, face au mur et appuyez-vous-y avec vos mains. Mettez l’un de vos pieds en avant avec genou fléchi et l’autre en arrière bien tendu tout en gardant les talons collés au sol. Pour chaque pied, gardez cette position 20 secondes et relâchez 5 secondes sur total de 5 séries.

Masser

L’automassage est une pratique réputée pour ses bienfaits : relaxant, revigorant, énergisant, etc.

  • Le dessus des pieds : massez uniformément avec une pression suffisante le bout des oreilles aux chevilles et inversement sur une série de 2 à 3 fois
  • La voute plantaire : avec vos pouces, effectuez un mouvement circulaire dans le sens de l’aiguille d’une montre pour la main droite et inversement pour la main gauche, et ce, de haut en bas pendant 30 secondes.
  • Les talons : Adoucissez vos talons avec de l’huile ou lotion de massage. Puis, effectuez-y un mouvement circulaire avec vos pouces. N’oubliez pas de masser le tendon d’Achille de bas en haut, du talon au muscle du mollet.
  • Les orteils : Prenez votre pouce et index, puis tournez et tirez chaque orteil et vous allez entendre un petit claquement. Pour plus d’information, renseignez-vous sur le net. Finalisez le mouvement en pinçant un par un les orteils avec les mêmes doigts. Ensuite, comme précédemment, faites glissez vos doigts sur chaque orteil sur une série de 2 à 3 fois.

Quels compléments alimentaires pour favoriser la mémoire ?

Par défaut

En vieillissant, la mémoire et la concentration d’une personne se détériorent. Une situation qui peut être handicapante pour le travail, mais aussi le quotidien. Afin de corriger ce manque de mémoire, il est possible de consommer certains nutriments spécifiques. Pour les consommer plus facilement, vous pouvez opter pour les compléments alimentaires.

Les caractéristiques des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont particulièrement appréciés pour leur simplicité d’utilisation. De nombreux nutriments et oligo-éléments sont regroupés dans un seul produit. Cette spécificité va ensuite faciliter la consommation du complément alimentaire. De préférence, choisissez des compléments bio et naturels, comme ceux vendus par ce magasin.

Les origines des troubles de la mémoire varient d’une personne à une autre. Ils peuvent survenir à cause du stress, du surmenage ou d’une mauvaise circulation sanguine. La consommation en quantité de certains médicaments peut également provoquer une mauvaise mémoire. Ainsi, avant de choisir ses compléments alimentaires, il est nécessaire d’identifier la source du problème.

Les compléments alimentaires pour favoriser la mémoire

Vous avez besoin de renforcer votre mémoire ? La prise des compléments alimentaires suivants sera très efficace pour faciliter votre quotidien.  

Le thé vert

Les effets du thé vert agissent directement sur le cortex préfrontal. Sous forme de complément alimentaire, il aide à prévenir le vieillissement prématuré du cerveau. Ainsi, la mémoire est préservée et stimulée en permanence.

Le ginseng pour stimuler le cerveau

Vous obtiendrez une bonne mémoire lorsque le cerveau est bien stimulé. Le ginseng est particulièrement recommandé pour ce cas. Riche en acides aminés, en fer et en calcium, il booste la mémoire. Mais en même temps, il aide à réduire le stress et la fatigue.

La sauge pour lutter contre le vieillissement cérébral

Grâce à ses substances anti-inflammatoires, la sauge aide à lutter contre les maladies cérébrales. La sauge est un tonique nerveux qui permet de stimuler le cerveau. En même temps, vu sa concentration en antioxydants, il protège cet organe du vieillissement prématuré.

Les graines de lin pour protéger le cerveau

Les compléments alimentaires à base de cette graine sont multifonctions. Ses effets anti-inflammatoires et antioxydants permettent de lutter contre les troubles cognitifs et les maladies reliées au cerveau. Mais en même temps, il stimule la mémoire grâce à ses acides gras. Le lin nourrit aussi le cerveau, ce qui permet une bonne circulation cérébrale.

Les vitamines

Une carence en vitamines provoque des effets néfastes dans tout l’organisme. Mais au niveau du cerveau, l’effet le plus récurrent est la perte de mémoire. Ainsi, pour lutter contre ce problème, il est nécessaire de consommer une quantité suffisante de vitamine B-12 et B-6.

Les oméga-3

Consommer beaucoup d’acides gras permet de lutter contre les maladies tel l’Alzheimer. Cela est possible, car ce sont des molécules qui renforcent la structure des neurones. Par ailleurs, l’oméga-3 est un des meilleurs sur ce point.

Le fer et le zinc

Ces deux minéraux sont essentiels pour booster la mémoire. Le zinc permet tout simplement de préserver les fonctions cognitives. Quant au fer, c’est grâce à lui que l’oxygène se propage dans les cellules cérébrales.

Bien que ces compléments alimentaires soient disponibles sans prescription dans les magasins, il est recommandé de consulter un médecin avant de les consommer.

Utilisation d’énergie alternative : la chaudière à granulés !

Par défaut

Pour solution en matière d’énergie de remplacement, les chaudières à granulés sont des sources durables en gestion de combustible et sont tout aussi efficaces pour chauffer la maison. En effet, beaucoup de gens veulent être moins dépendants du pétrole et du gaz, mais souhaitent conserver l’efficacité du chauffage de leur maison. Dès lors, nombreux sont ceux qui optent pour ce genre de chaudière, car le système est plus économique.

Une invention originaire d’Europe

Apparemment, les autres pays rattrapent chaque année un peu plus ce qui a commencé en Europe en matière d’économies d’énergie. Entre autres, les chaudières à granules sont des moyens efficaces et peu coûteux pour fournir de la chaleur aux habitations. Lorsque l’installation est alimentée par du bois provenant d’une ressource renouvelable, la chaudière à granulés de bois contribue à la préservation de l’environnement. L’Autriche, la Suède et le Danemark en sont bien conscients et, au fil des ans, chaque pays a produit plus de 20 % de son énergie à partir de sources renouvelables. Concrètement, ces pays sont en tête du classement mondial de la biomasse. En particulier, leurs populations utilisent de plus en plus de chaudières à granulés dans les bâtiments.

Quels sont les types d’énergie utilisés ?

Les types de combustibles utilisés dans les chaudières comprennent :

  • Les copeaux de bois:

    Le bois est la plus ancienne forme d’énergie renouvelable. À ne pas confondre avec le bois naturel, les copeaux de bois manufacturé sont parfois utilisés pour chauffer les maisons. Certains sont fabriqués à partir de déchets tels que la sciure de bois provenant d’une scierie. Pour information, les copeaux ont la particularité d’avoir une teneur en eau maximale de dix pour cent ainsi qu’une densité élevée. Lorsque cette matière est brûlée dans une chaudière, le rendement est d’environ quatre-vingt-dix pour cent.
  • Les pellets :

    Les granulés de bois ou pellets fournissent une source de chaleur propre. Également composés uniquement de bois ou de foin d’herbe, ces derniers peuvent être utilisés dans la plupart des chaudières comme combustible renouvelable. Chaque granulé mesure environ un demi-centimètre et sont produit à l’aide d’une installation de production de granules. Si les granulés sont un peu plus coûteux que les copeaux de bois, ceux-ci rendent le fonctionnement d’une chaudière alternative extrêmement facile à exploiter. Ces pastilles de bois présentent entre quatre à cinq pour cent de cendres, de sorte que le tiroir à cendres de la chaudière doit être nettoyé ou vidé chaque jour ou tous les deux jours. Certains granulés sont faits à partir de saules, car ces arbres sont spécialement cultivés dans le but d’être transformés en granulés pour alimenter les chaudières.

Quels sont les différents types de chaudières à granulés ?

  • La chaudière à multicombustible

    fonctionnent à plus de quatre-vingts pour cent d’efficacité sur le bois, de quatre-vingt-cinq à quatre-vingt-sept pour cent sur le pétrole et de quatre-vingt-trois à quatre-vingt-quatre pour cent sur le gaz.
  • La chaudière à  haute température

    brûle des granules de bois avec un rendement de quatre-vingt-huit à quatre-vingt-onze pour cent.
  • La chaudière à gazéification

    brûle à plus de quatre-vingts pour cent d’efficacité. Actuellement, le marché dispose de deux genres pour ce modèle de chaudière.

Plus particulièrement, le premier est entièrement paramétrable. Cela signifie que l’installation est en mesure d’ajuster la puissance en fonction des besoins en chaleur de l’habitation. Cette fonction n’est pas disponible dans les chaudières conventionnelles. Pourtant, cette caractéristique permet une plus grande efficacité, car la chaudière n’utilise que l’énergie nécessaire.

Le deuxième genre de chaudière brûle des granulés de bois. Toutefois, le système est également capable de brûler du maïs, de l’orge ou d’autres cultures. Par conséquent, ceux qui habitent dans des endroits où ces produits sont moins chers et en abondance peuvent ainsi confirmer sa rentabilité.

Est-ce que l’utilisation des granulés est pratique ?

Dans certaines régions, les copeaux et les granules de bois peuvent être livrés à votre domicile. Évidemment, les sacs de granules sont lourds et doivent être stockés à l’intérieur. De plus, celles-ci doivent être empilées dans une zone sèche de la maison.

Au-delà de 70 ans, c’est l’activité physique intense qui sauve des vies

Par défaut

Les septuagénaire sont les nouveaux quinquagénaire… tout le monde le sait ! Ou, mieux, « presque tout le monde », parce que pour certains, le fait de « devenir plus vieux » signifie cesser de faire des exercices lourds ou des sports intenses parce que « vous n’êtes plus en âge ».

Alors, certaines personnes passent de la boxe à la gymnastique douce parce que  » et si je me blesse ? et parfois ce sont même leurs enfants ou petits-enfants qui suggèrent ce changement d’activité… faisant une erreur.

C’est ce que démontre l’étude « The Women’s Health Study », dans une analyse publiée dans la revue scientifique Circulation.

De 2011 à 2015, l’étude a analysé les habitudes de 18 289 femmes, dont l’âge moyen de départ était de 72 ans au début de l’étude. Parmi les autres variables analysées, les niveaux d’activité physique et leur intensité ont été évalués dans le groupe et la conclusion est très intéressante.

Age et activité physique

Ceux qui ont vraiment bénéficié de l’activité physique en termes de réduction statistique de la mortalité toutes causes confondues sont ceux qui ont pratiqué une activité physique modérée à intense et vigoureuse. Et ce n’est pas que ce ne sont pas les sportifs les plus aisés à pratiquer des sports plus intenses : les données ont en effet été ajustées en tenant compte, entre autres, des différentes pathologies en cours, de sorte que la variable n’a pas gâché les résultats.

Le chiffre demeure : les personnes de plus de soixante-dix ans qui pratiquent une activité physique modérée à intense vivent plus longtemps que leurs pairs qui sont inactifs ou qui se limitent à la gymnastique douce ou à la marche.

Le sport a cependant un effet positif, et de nombreuses études identifient ce pouvoir. L’Étude sur la santé des femmes précise également que l’activité physique totale, sans faire de distinction entre l’activité physique vigoureuse et l’activité physique légère, fait une nette différence en termes de réduction de la mortalité globale (la réduction de la mortalité est de 60 à 70 % entre ceux qui sont inactifs et ceux qui font plus de sport).

Cependant, lorsque les données ont été séparées en évaluant séparément l’activité physique légère et l’activité physique modérée ou intense, c’est l’activité physique modérée à intense qui a fait la véritable différence : l’activité physique légère a en fait montré une tendance statistiquement insignifiante à réduire la mortalité.

La marche, la gymnastique douce et l’activité physique légère peuvent être des adjuvants de santé utiles pour se sentir bien, mais ce qui fait la vraie différence en termes de prévention et de bien-être est l’activité physique au moins un peu plus intense (et intense), même après 70 ans.

Bien sûr, tout vient progressivement, et ce n’est pas le cas (et ce n’est ni concevable ni souhaitable) que d’aujourd’hui à demain nous passions de la marche tranquille au marathon de course. Le niveau d' »intensité » de l’activité dépend du niveau de formation de chaque personne. L’intensité devrait être augmentée au fur et à mesure que votre entraînement grandit.

Une méthode facile pour ceux qui commencent à améliorer leur entraînement est de simplifier le HIIT.

De même, le travail en salle peut commencer avec des poids libres ou une gymnastique douce, mais doit se poursuivre de façon plus intense, éventuellement avec l’utilisation de poids (d’abord plus légers et progressivement plus lourds et adaptés à votre entraînement). C’est, comme toujours, la gradualité qui vous permet de faire les choses en toute sécurité.

Il va sans dire que pour améliorer son niveau d’entraînement, en plus de la gradualité, il faut au moins un minimum de constance : les dernières directives parlent d’au moins 150 minutes d’activité physique hebdomadaire, réparties en au moins deux jours par semaine. Une seule journée de formation ne suffit pas pour arriver plus entraîné la semaine suivante.

Les septuagénaires sont les nouveaux quinquas… et c’est l’activité physique modérée à intense qui, selon toute probabilité, permettra au centenaires d’être les nouveaux septuagénaires.

Comment calculer votre IMC idéal ?

Par défaut

L’indice de masse corporelle est utilisé pour avoir une idée de la quantité de graisse corporelle que vous avez en fonction de votre taille et de votre poids. Il est utilisé pour dépister les catégories de poids qui peuvent entraîner des problèmes de santé. Un IMC de 18,5 à 24;9 est considéré comme sain pour le sujet en question.

Selon certains médecins, vous avez le plus faible risque de problèmes de santé comme le diabète, les maladies cardiaques et certains cancers si votre IMC se situe entre 21 et 25.

Toutefois, il faut noter qu’il ne s’agit pas simplement de calcul de poids ou du fait de se regarder dans un miroir et de se trouver enrobé. C’est beaucoup plus important que cela.

Dans cet article, nous vous livrons des conseils pour calculer votre IMC idéal à l’aide d’un processus simple et direct que vous pouvez effectuer à la maison.

Etape 1

Pour trouver votre IMC actuel, vous devez multiplier votre poids par 705. Divisez ce nombre par votre taille en centimètres. Divisez à nouveau le résultat par votre taille en centimètres. Si vous tombez dans la fourchette saine de l’IMC de 18,5 à 24,9, cela signifie que vous êtes dans les normes.

Etape 2

Pour rechercher votre poids « idéal », multipliez votre taille en centimètres par 24. Multipliez le résultat par votre taille en centimètres. Divisez ce nombre par 705. Vous obtiendrez ainsi un chiffre qui se situe près du haut de votre fourchette de poids santé.

Cependant, n’oubliez pas que votre poids santé maximal peut être supérieur aux normes de l’IMC, par exemple si vous êtes un athlète.

Il est important de ne pas oublier que la quantité d’activité physique, la génétique, l’alimentation et les choix de mode de vie sont plus importants que le chiffre sur la balance pour déterminer le poids qui vous convient.

Etape 3

Multipliez votre taille en centimètres par 185. Multipliez le résultat par votre taille toujours en centimètres. Divisez par 705. Il s’agit de votre poids santé le plus faible. Fixez-vous un objectif de poids qui se situe entre votre poids santé le plus faible et votre poids santé le plus élevé.

Astuce

C’est important de ne pas s’aventurer à faire un régime draconien sans suivi médical, notamment pour éviter l’effet yoyo. Le fait de consulter votre médecin lorsque vous fixez des objectifs de poids vous aidera à accomplir des démarches sûres et fiables plutôt que de vous sacrifier pour aboutir à des résultats éphémères, inutiles et inefficaces.

Avertissement

Il faut toujours consulter un fournisseur de soins de santé avant de commencer un nouveau régime alimentaire ou un régime d’exercice.